Fondé à Lausanne en 2016, Pneu’Ma est la rencontre de deux musiciens d’exception explorant un large répertoire contemporain, de transcriptions baroques et de créations. Le duo recherche constamment à renouveler l’expérience du concert et à créer une interaction singulière avec le public par des formats spéciaux et intimistes, ainsi que des performances pluridisciplinaires.

Pneuma : souffle vital, principe de vie.
Ma : variation du vide, tension entre deux objets, deux événements, deux sons.
Pneu : enveloppe de toile et de caoutchouc recouvrant une chambre à air comprimé. My God, the kid was right. The killer is the tire. Q.D.

Et plutôt l'œil du monde cessera de brûler
Pavane pour trio en Camera Oscura
Pour le duo Pneu’Ma
par Dragos Tara

Durée : environ 30 min

La pavane est une basse-danse, c’est-à-dire que les pieds ne quittent jamais le sol. Il y est donc interdit de voler. Dans cette danse des couples avancent puis reculent ensemble.

Quand Arbeau écrit son traité de danse l’orchésographie en 1589, il y ajoute la pavane « Belle qui tient ma vie » , dont notre titre est extrait. Cependant à son époque la pavane n’est plus dansée, n’est plus qu’une forme musicale seule. Dans notre pavane, cette trace est encore plus fantomatique. Cette pièce pour trio, dont deux personnes physiques et une image projetée, se joue dans une camera oscura.

Le public est dans une pénombre, où, seul trait de lumière, l’image d’un couple de musiciens est projetée au sol, accompagnée de son. Autour du public, la musicienne et le musicien entrent et sortent dans des configurations changeantes. Leur intervention est comme un rappel de ce monde extérieur, une brèche dans un monde feutré, protégé ou isolé. Et plutôt l'œil du monde cessera de brûler est une collaboration en cours avec le duo Pneu’ma, Cette situation et l’intrigue qui y prend place sont construites à partir d’un matériau issu de leur goûts, leur approche, leur voix, leur corps. De cette rencontre découlent les sons, les mouvements, déplacements, de la performance fantomatique, de bric et de broc qui vient hanter ce moment suspendu. Un concert d'improvisation libre entre le trompettiste grec Tassos Tataroglou et Robert Torche.
Trompette microtonale et électronique.

www.kevinjuillerat.ch